Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur la forme des mots



Contrepèterie

 

Une contrepèterie est une expression burlesque, parfois obscène, obtenue après avoir interverti certains sons ou certaines syllabes d’un énoncé. La contrepèterie est à peu près l’équivalent, à l’oral, de ce qu’est l’anagramme à l’écrit. D’ailleurs, tout comme cette dernière, la contrepèterie donne parfois l’impression de révéler le sens caché de l’expression initiale, produisant ainsi un certain effet humoristique.

 

Exemples :

 

- J’ai glissé dans la piscine devenant J’ai pissé dans la glycine;

- Quel champ de coton devenant Quel temps de cochon;

- Ni fin ni cesse devenant Ni sein ni fesse;

- Démocrite et Hippocrate devenant Démocrate et hypocrite;

- Il est si vieux devenant Il est vicieux;

 

 

Pour en savoir davantage sur l’anagramme, vous pouvez consulter l’article Anagramme.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mars 2021

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2020